Composées de molécules aromatiques très puissantes, les huiles essentielles possèdent des propriétés naturelles exceptionnelles. Très concentré, ce précieux mélange est généralement obtenu à partir de la distillation des plantes. En usage interne ou externe, sous forme de diffusion, d’olfaction ou d’inhalation, dans les cosmétiques ou en cuisine, leur application diffère en fonction de l’objectif et de l’effet souhaités. Quelles sont les différentes utilisations des huiles essentielles ? Découvrons ensemble comment profiter pleinement des vertus de l’aromathérapie.

Les caractéristiques des huiles essentielles

Les huiles essentielles résultent de la distillation de la fleur, de l’écorce, des racines, des feuilles ou même du bois d’un végétal. La méthode la plus courante consiste à extraire les molécules aromatiques par entraînement à la vapeur. Cependant, elle peut être amenée à varier. Par exemple, les huiles essentielles d’agrumes sont produites par pression à froid du péricarpe des fruits de la plante. À noter que l’expression « petit grain » signifie que l’huile essentielle est issue de la feuille de l’agrume. Ainsi, l’huile essentielle de « petit grain » bigarade est extraite de la feuille du bigaradier par distillation.

Véritable concentré de molécules végétales, les huiles essentielles se présentent sous différents aspects. Liquide, fluide, visqueux ou pâteux, tout dépend de leur composition. Leur couleur varie d’une plante à une autre, tout comme leur toucher qui peut être gras ou non, volatile ou pénétrant. Si elles restent protégées de l’air et de la lumière, les huiles essentielles se conservent généralement plusieurs années.

Toutes les huiles essentielles ne se valent pas au niveau de la qualité. La distillation est un processus qui concentre toutes les molécules présentes dans la plante. Pour votre santé, il est primordial de choisir des huiles essentielles issues de l’Agriculture Biologique. Chez Boèmia, l’engagement en faveur de la naturalité et de l’environnement va même au-delà du cahier des charges imposé par le label, puisque nous n’utilisons absolument aucun intrant autre que l’eau de pluie, le soleil et le vent.

Les cueillettes et récoltes se font manuellement, à la faucille. Ainsi, mêmes les molécules aromatiques les plus subtiles et les plus volatiles contenues dans les plantes sont préservées. Réalisé dans un alambic en cuivre, le processus de distillation artisanale garantit des parfums d’une subtilité et d’une fidélité incomparables. Pour vous, c’est l’assurance d’une huile essentielle intacte de qualité exceptionnelle et non dénaturée.

L’utilisation des huiles essentielles par voie externe

La voie externe est le mode d’utilisation le plus fréquent des huiles essentielles. Elle comprend la diffusion, l’olfaction et l’application cutanée.

La diffusion atmosphérique

La diffusion atmosphérique est l’un des modes d’utilisation des huiles essentielles les plus courants. Une fois diffusées, les gouttelettes en suspension dans l’air peuvent être inhalées par voie olfactive. En se déposant le long des muqueuses nasales, les molécules aromatiques agissent presque de façon instantanée. Relaxants, dynamisants ou apaisants, leurs effets se font très vite ressentir.

Le plus simple est d’utiliser un diffuseur spécialement conçu pour ce type de pratique. C’est le moyen idéal pour apporter sérénité et bien-être dans une pièce, purifier l’air ambiant, apaiser l’atmosphère ou parfumer votre intérieur. La combinaison de certaines huiles permet également d’éloigner les insectes ou de favoriser le sommeil.

L’olfaction humide ou sèche

L’utilisation des huiles essentielles par olfaction se traduit par l’inhalation humide. Cette méthode est particulièrement conseillée pour le traitement des troubles respiratoires. Les huiles les plus courantes pour ce type d’utilisation sont la lavande aspic, le niaouli ou le tea tree. Pour profiter pleinement de leurs vertus, il suffit d’en déposer quelques gouttes dans un récipient d’eau bouillante. Laissez infuser quelques minutes, puis respirez profondément les vapeurs. Pour une efficacité optimale, vous pouvez recouvrir votre tête d’une serviette.

L’inhalation humide favorise la dilatation des muqueuses de la gorge et du nez. Sous l’effet de la chaleur, l’organisme est plus sensible à la pollution, aux particules fines, aux virus ou au froid. Il est conseillé de réaliser l’inhalation le soir pour que le corps ait le temps de récupérer. En cas de gêne, arrêtez immédiatement l’inhalation. Pour une inhalation sèche, déposez quelques gouttes d’huiles essentielles sur un galet, un tissu ou un mouchoir, puis respirez intensément pour permettre aux molécules aromatiques d’agir.

L’olfaction par voie cutanée

L’un des modes d’utilisation par olfaction consiste à déposer quelques gouttes d’huiles essentielles sur l’intérieur des poignets. Il suffit ensuite d’inspirer profondément à proximité de la peau pour bénéficier des effets des molécules aromatiques. Très pratique, cette technique combine l’olfaction et l’application cutanée. Au quotidien, elle s’utilise notamment pour atténuer le stress et diminuer l’anxiété. Les huiles essentielles de lavande officinale, de petit grain bigarade ou de camomille font partie des plus relaxantes.

L’application locale

Certaines huiles essentielles sont adaptées à une application locale. Utilisées pures, il suffit d’en déposer quelques gouttes sur la peau, au niveau de la zone souhaitée. Poignets, tempes, plexus solaire, tout dépend de l’objectif et des effets voulus. Combinées à une huile végétale, elles traversent facilement les différentes couches de l’épiderme. Le plus : masser la partie à traiter pour se relâcher et profiter pleinement des propriétés de la plante.

Le bain aromatique

Le bain aromatique permet de bénéficier des vertus des huiles essentielles tout en favorisant la détente et le lâcher-prise. Réalisé avec de l’eau chaude, il combine l’application cutanée et l’inhalation des vapeurs. Grâce à son action astringente, l’eau froide accélère la circulation sanguine et dynamise les tissus. Le dosage idéal pour un bain est d’environ 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles, à mettre directement dans la baignoire. Insolubles dans l’eau, il est nécessaire de les diluer en amont, à l’aide d’un dispersant. Vous pouvez déposer les huiles sur des cristaux de sel avant de les immerger dans l’eau.

L’utilisation des huiles essentielles par voie interne

Les huiles essentielles sont tout à fait adaptées à un usage interne. Ce mode d’application s’adresse néanmoins à un public averti ou aux professionnels. L’utilisation la plus courante est la voie orale, qui consiste à avaler une à deux gouttes de liquide déposées sur un support comme un carré de sucre, une cuillère de miel ou d’huile végétale, ou encore une pastille neutre. Cette méthode agit directement sur le système digestif (œsophage, estomac, intestin grêle, gros intestins, etc.) et les organes hépatiques (foie et vésicule biliaire).

L’utilisation des huiles essentielles au quotidien

Véritable concentré de molécules aromatiques, les huiles essentielles peuvent aussi bien être utilisées pour leurs propriétés que pour leur parfum !

La cuisine

Quelques gouttes d’huiles essentielles suffisent à agrémenter les plats culinaires, tout en leur apportant une touche d’originalité. Elles s’utilisent aussi bien dans des plats chauds que des salades. Associées à une huile végétale, elles relèvent délicatement l’assaisonnement de vos recettes. Préalablement diluées dans un dispersant, elles parfument les thés, les infusions ou encore les eaux aromatisées. À noter qu’en fonction de leur dosage, certaines huiles essentielles peuvent être toxiques et ne sont pas adaptées à un usage interne. Enfin, si vous ne voulez pas gâcher votre préparation, soyez vigilant sur les quantités !

Les cosmétiques

Certaines huiles essentielles sont particulièrement appropriées à la préparation des cosmétiques. Huiles de massage, crèmes anti-âge, gels exfoliants, quelques gouttes dans vos produits de beauté suffisent pour bénéficier de leurs bienfaits. Peaux sèches, grasses, mixtes ou sensibles, il est essentiel de sélectionner une huile essentielle adaptée à votre épiderme, en fonction de ses propriétés. Lorsqu’elles sont combinées à une huile végétale, elles peuvent être mélangées à froid. Ajoutées à une solution aqueuse ou dans un gel, les huiles essentielles doivent être diluées dans un dispersant au préalable.

Utilisées en tant que soin capillaire, les huiles essentielles possèdent des pouvoirs exceptionnels. Anti-chutes, antipelliculaires, équilibrantes, stimulantes ou encore apaisantes, toutes n’ont pas les mêmes propriétés et s’adressent à différents types de cheveux. Pour bénéficier de leurs vertus, déposez quelques gouttes dans votre shampoing ou après-shampoing, votre baume de soin ou sur votre brosse à cheveux.

Les produits ménagers

Ajoutées dans la préparation des produits ménagers, les huiles essentielles parfument votre intérieur. Certaines huiles possèdent également des propriétés antibactériennes, antifongiques ou antiseptiques qui en font un allié de poids dans l’entretien de votre maison ou appartement. Quelques gouttes mélangées à votre lessive ou à votre adoucissant laissent une délicate odeur sur votre linge. Le plus : utiliser des huiles apaisantes ou relaxantes comme la lavande officinale ou le géranium. Pour parfumer vos armoires et vos placards, déposez quelques gouttes sur un galet ou un tissu.

Les précautions d’usage des huiles essentielles

Pour information, la législation française et européenne impose aux distributeurs de produits naturels à base de plantes de faire apparaître un seul type d’usage sur l’étiquette. Cependant, les huiles essentielles se destinent à plusieurs utilisations différentes. Par exemple, l’huile essentielle de citron s’applique aussi bien sur la peau que dans vos préparations culinaires (attention au dosage).

Les huiles essentielles sont à manier avec précaution et à appliquer avec modération. Certaines sont dermocaustiques, allergisantes ou photosensibilisantes : veillez à bien vous renseigner avant de les utiliser. Elles sont déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de six ans et aux individus présentant des problèmes neurologiques. En cas de doute, stoppez leur utilisation et demandez conseil à votre médecin.

Constituées de molécules aromatiques très puissantes, les huiles essentielles concentrent tous les bienfaits de la nature. En fonction de leurs propriétés et de leur composition, certains modes d’utilisation sont plus appropriés que d’autres. Usage interne ou externe, inhalation, olfaction ou diffusion, il faut également tenir compte des conditions et de l’état général de la personne qui reçoit le traitement. Enfin, pour bénéficier pleinement des vertus de l’aromathérapie, préférez des huiles essentielles de haute qualité, issues de plantes cultivées et récoltées en conscience, puis extraites avec passion, plutôt que les produits industriels et standardisés des grandes marques ! Votre corps vous le rendra !

Boutique d'huile essentielle
Back to list